Sala Cuspide du Palazzo Verde

Dans le cadre de leur stratégie de lutte contre les déchets plastiques, les partenaires génois du projet MED-3R nous présentent les trois projets sélectionnés suite à un concours national lancé pour des jeunes artistes, en individuels ou en équipes, âgés de 18 à 35 ans.

 

Ce concours est parti de l’initiative "Reuse" [Re-use] (ou "Réutilise") du projet MED-3R, s’étendant de novembre 2014 à octobre 2015.

L’objectif étant de donner une deuxième vie aux déchets plastiques à travers une réutilisation inventive. Ainsi, des sculptures et des prototypes pouvant affirmer la face créative de la ville, ont été conçus par des participants amateurs et professionnels et réalisés à partir de déchets plastiques.

 

Basée sur des critères qualitatifs, conceptuels, synthétiques et perspicaces, reportés dans l’avis de concours, la commission d’évaluation a ainsi pu sélectionner dans l’ordre, les trois projets suivants :

 

Le projet "FROM ENERGY TO ENERGY" réalisé par Tvrtko Buric, à partir d’objets en plastiques utilisés dans les chantiers ou dans la vie quotidienne. Les éléments sont traités à haute température afin de révéler l’état originel et brut de la matière, puis modelés par un geste brusque et violent, soustrayant des dispositions de base et exprimant une volonté de reforme. Le centre est détenu par l’Homme, créateur et consommateur, conscient de son entourage. Cette œuvre occupe une place majeure dans la salle d’exposition et se développe en hauteur pour suivre la dynamique des lieux.

 

Le deuxième projet sélectionné "THE SPRING STORM" est une réalisation de Leonard Sherifi qui reflète le processus d’aliénation d’un monde qui se consume. Des créatures nouvelles à l’aspect primitif, des sculptures en polytéréphtalate d’éthylène, une micro-ville fantastique bâtie d’objets du quotidien ou industriels, des photographies, des figures symboliques exprimant la divergence de l’homme, des peintures, des œuvres révoquant des structures originales et naturelles et le langage de la société contemporaine, inscrits dans une tension continue entre la vie et la mort, le nouveau et l’ancien et entre l’inéluctable destin des déchets et ceux qui pourraient y retrouver une nouvelle vie. Cette œuvre décrit un procédé de libération annonçant un éventuel salut au delà des définitions physiques et morales de toute production destinée à la consommation (Stella Seitun).

 

En troisième place, le projet "RECYCLE READYMADE" de Ordinariamministrazione met l’accent sur la perpétuité entre nature et culture, tel l’édification à partir de fils en plastiques, d’un nid d’oiseau accueillant la progéniture, grâce aux déchets de l’Homme. En allant d’un processus productif qu’est le recyclage, une autre opération pourrait en dériver. Ce concept distinguant la production naturelle de la production anthropique souligne la pratique du recyclage accompagnant l’homme tout au long de son évolution technique. Ainsi, au-delà d’une prospective anthropocentrique, du recyclage ou la production qu’il en fut le premier ? Le recyclage correspondrait-il à une forme de production ou la production à une forme du recyclage ?

 

Les trois projets sélectionnés accompagnés de nombre d’œuvres provenant des quatre coins du territoire italien par une recommandation du jury, seront présentés au grand public lors de l’exposition qui se tiendra à la Sala Cuspide du Palazzo Verde, un centre d’éducation et d’information environnemental à caractères constructifs écologiques et dont la vocation serait de sensibiliser les nouvelles générations des principaux enjeux énergétiques de notre ère.

 

Préparez vous donc à cette exposition qui se tiendra du 30 avril au 14 juin 2015, ainsi qu’à son inauguration qui aura lieu le jeudi 30 avril à 18h.

 

Plus d’informations sont disponibles sur les sites web : www.genovacreativa.it et www.palazzoducale.genova.it et la page Facebook REUSE.